Qu'est-ce que l'APP?


     
     

L'apprentissage par problèmes est une formule pédagogique qui mise sur la participation active de l'étudiant dans le processus d'apprentissage. Dans cette formule, le processus d'apprentissage débute par un problème. Les étudiants, regroupés par équipes, travaillent ensemble à résoudre ce problème pour lequel ils n'ont reçu aucune formation particulière au préalable, de façon à faire des apprentissages de contenu et à développer des compétences visées comme objectifs par le ou les enseignants qui ont choisi ou conçu le problème. Pour résoudre celui-ci, les étudiants doivent chercher à expliquer les phénomènes sous-jacents en formulant des hypothèses, en les vérifiant par la recherche d'informations (documentaires ou autres) et en effectuant une synthèse des informations recueillies. La démarche est guidée par l'enseignant qui joue un rôle de facilitateur.

L'APP est une formule relativement flexible. En plus de la formule d'APP traditionnelle, elle existe en différentes variantes. Les principales sont l'APP réflexif ou métacognitif et l'APP micro.

L'apprentissage par problèmes s'inscrit dans les courants de la psychologie cognitive et du constructivisme. Certains estiment que l'APP trouve sa source dans les travaux de Dewey qui, au début du 20e siècle, insista sur le fait que les connaissances ne se transfèrent pas directement et que l'apprentissage requiert une participation active de l'apprenant. Il développa une approche pédagogique où des problèmes, tels qu'on peut les rencontrer dans la vie réelle, étaient le point de départ à partir duquel l'apprentissage se réalisait. Il insista aussi sur le développement de la capacité d'apprentissage autonome des élèves.

Plus près de nous, au milieu des années 60, l'université McMaster en Ontario innova en développant une démarche d'apprentissage utilisant des situations-problèmes afin de favoriser le développement des habiletés de résolution de problèmes et de permettre l'intégration des sciences fondamentales aux sciences cliniques. Cette approche nommée problem-based learning (PBL) a été traduite par  apprentissage par problèmes (APP) en français. On souhaitait placer l'étudiant au centre du processus d'apprentissage en faisant de lui un partenaire actif, responsable de ses apprentissages, et l'orienter vers une compréhension approfondie, conceptuelle plutôt que faisant appel uniquement à la mémorisation.

En enseignement supérieur, l'apprentissage par problèmes s'est répandu d'abord dans le domaine médical puis a gagné progressivement des domaines très variés de formation. Au secondaire, il est utilisé depuis plusieurs années dans certaines écoles américaines et, plus récemment, son emploi s'est développé au Québec.

L'APP revêt maintenant des formes très diversifiées. Il faut éviter de tomber dans le piège de chercher à l'appliquer de manière rigide en cherchant à se conformer à une recette prédéterminée. Il faut plutôt oser être créatif et pragmatique en appliquant les grands principes qui sous-tendent cette approche pour l'adapter aux objectifs que l'on vise et au contexte dans lequel on l'introduit.

 

 

Information

Liens vers d'autres sites

Complément de formation

Dernière mise à jour : 22/04/2005
 
   
Cégep de Sainte-Foy