Quelle situation-problème soumettre à mes étudiants?


     
     

Les caractéristiques d'une situation-problème

La définition suivante précise ce qu'on entend par situation-problème :

« Situation concrète décrivant à la fois la situation, le contexte le plus réel possible et la tâche face à laquelle l'élève est placé afin qu'il mette en oeuvre les connaissances conceptuelles et procédurales nécessaires au développement et à la démonstration de sa compétence.

La situation doit répondre aux caractéristiques suivantes :

cette situation propose à l'élève une tâche à accomplir;
cette tâche fait problème parce que l'élève ne dispose pas de tout ce qui lui est nécessaire pour s'en acquitter;
ce qui manque à l'élève, c'est précisément ce que l'on a prévu comme apprentissage, de telle sorte que sa réalisation passe par la maîtrise d'un objectif sous-jacent.

C'est ce qui permet à l'apprentissage de se dérouler dans un contexte global qui lui donne du sens. »

Source : Pôle de l'Est, (1996), Processus de planification d'un cours centré sur le développement d'une compétence, p. 346.

Une bonne situation-problème possède un ensemble de caractéristiques que l'on cherchera à prendre en compte au moment du choix ou de la rédaction d'une situation-problème appropriée au contexte et aux objectifs visés. Le premier complément d'information décrit l'ensemble de ces caractéristiques.

Choisir ou élaborer la situation-problème à soumettre aux étudiants

Deux possibilités s'offrent à l'enseignant, il peut utiliser une situation-problème existant telle quelle ou l'adapter si nécessaire ou encore rédiger une nouvelle situation-problème. Mis à part la banque de problèmes du Saut quantique, nous n'avons pas identifié de réel réseau d'échanges de problèmes adaptés spécifiquement à l'enseignement collégial québécois. Nous effectuons un certain nombre de suggestions en lien avec cette question à la section Répertorier. Dans la plupart des cas, il faudra donc se mettre à la tâche et élaborer des situations-problèmes qui répondent aux besoins du programme et des étudiants.

Avant de choisir ou de rédiger une situation-problème et de prévoir le déroulement de l'activité d'APP, on aura préalablement déterminé les objectifs qui seront poursuivis par celle-ci. Ces objectifs concerneront des connaissances (concepts, principes, règles, procédures, méthodologies, façons de faire, etc.), des habiletés et des attitudes propres au contenu visé et peut-être aussi des compétences d'ordre plus général développées dans le programme (voir la rubrique Quels seraient les objectifs à poursuivre ?). Il aura aussi été utile de réaliser un réseau ou un schéma intégrant l'ensemble des connaissances, habiletés et attitudes à développer et qui pourraient constituer un tout cohérent et intégré pouvant donner lieu à une situation-problème pertinente et intéressante pour les étudiants.

Pour rédiger une situation-problème, il s'agit par la suite d'identifier un contexte, un thème d'application du contenu visé susceptible d'intéresser les étudiants et de rédiger une ébauche d'énoncé. On peut partir de ses lectures, de ses expériences personnelles ou de celles de ses collègues de travail, d'anciens étudiants, de milieux de stage ou de travail. On prendra bien soin de modifier toute donnée nominative qui pourrait permettre d'identifier un individu. On peut consulter des journaux, des revues spécialisées, de la documentation historique ou autres en fonction du domaine d'études.

Il faut prévoir et évaluer les sources d'informations disponibles et accessibles aux étudiants  et ajuster la situation-problème en conséquence. Il peut être intéressant de faire une synthèse du contenu des ressources documentaires. En fonction des notions complémentaires que ces ressources pourraient permettre d'aborder ou des éléments de culture générale qui pourraient s'ajouter, on peut enrichir la situation-problème.

Il importe de faire un traitement de la situation-problème comme le feraient les étudiants. À cette étape, on doit réellement se placer dans la peau des étudiants, chercher à identifier ce qu'ils possèdent comme acquis, quels seront les obstacles qu'ils rencontreront, situer la complexité de l'ensemble du problème et se faire une idée du cheminement que cela exigera d'eux, des démarches qu'ils pourront entreprendre. Il peut être pertinent de chercher à identifier les questions qui pourraient être soulevées par les étudiants et rester sans réponses. Cette étape peut conduire également à un ajustement de la situation-problème. Cela permettra également de définir le degré de traitement attendu des étudiants, de préciser les contenus essentiels qu'ils devraient couvrir par le traitement du problème et d'identifier les éléments complémentaires que les étudiants pourraient explorer. On peut à cette étape élaborer un schéma intégrateur du traitement auquel on s'attend à l'intention des tuteurs ou autres enseignants qui pourraient utiliser cette situation-problème.

Enfin, on rédigera la version définitive de la situation-problème, en la mettant en contexte et en introduisant au besoin des indices pour évoquer les connaissances antérieures nécessaires, orienter vers les nouvelles connaissances à acquérir, indiquer clairement ce qui est attendu des élèves. On peut soumettre la situation-problème à d'autres enseignants afin de vérifier si toutes les données nécessaires sont présentes et si le texte est clair, simple et accessible aux étudiants.

Si l'on choisit une situation-problème existante, il sera pertinent de l'analyser en fonction des éléments décrits précédemment et de lui apporter les ajustements requis au besoin.

Source d'inspiration :

 

Documenter et présenter la situation-problème

La façon de présenter la situation-problème peut varier énormément selon les objectifs de l'enseignant. La rubrique Quel serait le type d'APP à privilégier présente à cet effet plusieurs possibilités. Par exemple, le même thème peut être abordé à l'aide d'une situation controversée, d'un événement particulier ou d'une situation qui évolue dans le temps. La situation-problème peut prendre la forme d'un compte rendu descriptif ou être présentée de manière synthétique dans un texte. Des questions peuvent être soulevées dans celui-ci pour guider les étudiants, particulièrement ceux qui expérimentent l'APP pour une première fois. Il peut s'agir aussi d'un témoignage, d'une dramatisation jouée par des comédiens ou d'un ensemble de documents authentiques faisant état d'une situation.

Les données du problème peuvent être fournies de façon progressive au fur et à mesure du traitement par les étudiants. Le professeur peut aussi retenir des données et ne les fournir que si les étudiants recherchent des précisions à leur sujet.

Bien sûr, il faut mettre en place les conditions de réalisation appropriées (documents, matériel, sorties, etc.). On aura avantage à rédiger un devis ou un guide permettant de consigner l'ensemble des informations utiles au moment d'utiliser la situation-problème avec les étudiants (voir la section Répertorier).

Avec les moyens technologiques dont nous disposons aujourd'hui, il est possible de présenter la situation-problème en utilisant divers média. Il peut s'agir bien sûr de textes imprimés et de documents authentiques (articles, données diverses, rapports, extraits de dossiers dont les données nominatives ont été modifiées). Il est possible aussi d'utiliser des bandes sonores, des bandes vidéo, des documents multimédia sur disques ou les technologies de l'information et des communications.

Bien entendu, un enseignant peut fournir des données complémentaires aux étudiants, soit oralement ou par écrit, en réponse à des demandes de renseignement sur la situation-problème en se gardant toutefois de tout expliquer. Il faut laisser les étudiants demander ce qui leur manque comme données sur la situation en étant soi-même une ressource interactive.

 

 

Information

Exemples

Liens vers d'autres sites

Complément d'information

Complément d'information

Outils de travail

Dernière mise à jour : 25/01/2005
 
   
Cégep de Sainte-Foy